C'est parti, les chocolats de Pâques sont arrivés en Guyane (du moins à l'hyper)!

paques

Pâques en Guyane, c'est physique ! Une vraie course contre la montre... Pensez-vous, avec une température qui ne descend pas en dessous de 25/26 la journée, pas question de passer du temps à chercher les oeufs dans le jardin !
Pas question non plus d'acheter les cocottes et autes cloches trop longtemps à l'avance sans avoir de la place dans le réfrigérateur.

Le jour de la distribution des surprises 2 solutions :
- Pour les plus chanceux mettre la clim à fond dans la maison, un bon pull et faire la quête à l'intérieur ; avantages : parfaite conservation des chocolats, et on peut prendre son temps. Inconvénients, le choc thermique est redoutable dès qu'on est obligé de sortir, et il faut une grande maison.
- Pour les inconditionnels de la tradition, privilégiez la fin de journée avant de semer vos gourmandises. Munissez vous d'un chronomètre, vous disposez d'une dizaine de minutes avant d'être obligé de prendre une paille pour récupérer le chocolat. Avantages : L'aspect ludique de la chose est intact, les photos sont belles, et vos enfants font de l'exercice. Inconvénients : Le chocolat colle souvent au papier, les fourmis sont en général plus rapides que vous, et nous sommes en saison des pluies.

Les tentatives de certains de mettre les chocolats dans des glacières et de cacher les glacières n'ont pas donné les résultats espérés, on ne sait pas encore bien pourquoi.

Bon, vivement le 16 !