26 mars 2006

Arnaud et Delphine

Reçu le 23 mars à 18H23 :

"Ca y est les billets d'avion sont achetés.

Nous arriverons à Cayenne le dimanche 01/10 à 14h45 et nous repartirons de Cayenne le 12/10 à 17h55.

Nous avons hâte. le compte à rebours est parti !!!!!

bisous

Delphine & Arnaud"

Ben c'est pas trop tôt les gars, on y croyait plus !!!

Bon c'est génial, et on va préparer votre arrivée comme il se doit. Arnaud, n'oublie pas de te préparer pour le soleil, car vous venez à la période la plus chaude! Je m'occupe du rhum...

arnaud_et_delphine

Arnaud, c'est mon  ami et complice depuis... bon passons ! En fait c'est beaucoup plus qu'un ami. Le temps va sembler long jusqu'en octobre, mais on se verra avant à Haguenau hein ?

Bises à tous les 4

Posté par tillou à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


25 mars 2006

Les revoilà !

Du moins, en revoilà un !
Et oui, vous vous souvenez des petites sauterelles d'il y a quelques temps, ben c'était pas des sauterelles...
Je suis fier de vous présenter un véritable

arlequin

CRIQUET ARLEQUIN

Magnifique, à peine effarouché, plutôt agaçé, et déjà 8 bons centimètres de long. En plus, il n'est pas encore adulte au vu de ses petites ailes, pourvu qu'il ne s'en aille pas (j'ai un peu de mal à le mettre au congélateur comme on me l'a conseillé, pour les collectionneurs...).

Virginie n'est pas encore au courant, cela sauve ta vie, Jimini...jimini

Je vais quand même passer un mauvais quart d'heure quand elle va se rendre compte qu'il y en a sûrement une cinquantaine en train d'attaquer les bananiers du jardin... J'aviserai...

Bref, j'ai fait des tas de photos et pour vous, fidèles entre les fidèles, un gros plan... Brrrrrrrrrrrrrrrrrrr j'imagine la terreur s'il faisait 1m de long !!!

arlequin2

Posté par tillou à 10:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 mars 2006

Papa et maman

C'est beau comme une peinture flamande...

ppaetmman
La lecture des courriels en Guyane Française (Collection privée - Tillou - mars 2005)

Posté par tillou à 21:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La preuve

Votre serviteur parlant des tortues luth un verre de ti-punch à la main... C'est pas du blog réalité ça ???

ti_punch

Posté par tillou à 17:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Bientôt les tortues

N'y voyez pas un rapport avec l'arrivée des beaux-parents, mais la saison de ponte des tortues luth démarre très bientôt.
C'est toujours un spectacle incroyablement émouvant que de voir ces énormes monstres se traîner douloureusement jusqu'à l'endroit parfait où elles déposeront leurs oeufs. Pendant près d'une heure, elle creuse avec soin un trou profond, puis pond, et recouvre le tout de sable en tournant sur elle même pour effacer les traces... Ouahhh !

tortue

Virginie, pas fière, mais pas fière du tout !!!

Attention, petits malins et grands c..s s'abstenir ; on ne met pas en péril cette ponte pour le plaisir de faire la photo.
Il ne faut jamais les aveugler, toujours photographier vers l'arrière, et se méfier de toute variation de luminosité. Le cerveau d'une luth ne pèse que qq grammes et réagit parfois bizarrement ; les pêcheurs les tuent avec leurs filets, les chiens déterrent leurs oeufs, les braconniers vendent ces mêmes oeufs au Surinam, tout est réuni pour que l'espèce s'éteigne, c'est à hurler !

Il faut que nos enfants et petits enfants puissent aussi s'allonger respectueusement auprès de ces magnifiques tortues, s'il vous plaît.

Je vous parlerai plus longtemps des luths, promis. Mais je peux déjà affirmer que bien avant la magnifique et impressionante Ariane, ces bébêtes valent à elles seules le voyage.

tortue2

Posté par tillou à 17:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


23 mars 2006

I'll be baaaaack

Ca y est, de retour de Fort de France... Ben mon colon,y sont fous là-bas, on se croirait à Paris, la mer en plus !!!
j'ai du perdre l'habitude et ça m'inquiète... Des voitures partout, embouteillages, klaxons à tour de bras, trognes et grogne, bref l'enfer !

fort_france

Sur la photo (pas de moi), ça ne paraît pas, mais c'est pollué par les fumées, le bruit...
Air Caraïbes fait la navette avec un  Embraer 145, avion à réaction brésilien de 50 places, réservé au moins de 100 kg !
On y mange particulièrement mal, mais ça vaut mieux car ça secoue pas mal en saison des pluies et comme ça on ne remplit pas les sacs (hier soir je me suis cru dans une pub d'orangina !!!)

emb145

Retour à la maison donc, pour y trouver Arthur malade (angine cette fois) une attaque de rat (gros comme ça) sur les croquettes du chien dans la souillarde, et le pian qui a fait des petits sous le toit et nous refait carnaval ; on a beau dire, ça sert parfois un homme à la maison ! Papator, à l'aiiiiiiiiiiiide (comment jvais faire pour la choper cte bête?).

pian

Dans la série "le retour", les beaux-parents sont arrivés, en pleine forme (aïe...), de quoi nourrir la rubrique présente pour les jours à venir, prenez des tickets, y'en aura pas pour tout le monde !
En tout cas, Virginie a astiqué la maison comme je ne l'avais pas vu depuis... La dernière visite de ses parents. Ma chérie, tu me donnes combien pour que je ne vende pas la mèche ? Quoi ?  Je me la met où ? M'enfin, pas devant les enfants...

Posté par tillou à 15:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 mars 2006

Ils arrivent...

...Non pas les plongeurs de Pagure, ça vous le savez déjà, mais...

Les beaux parents !!!

J'imagine déjà vos petits sourires en coin, vos réflexions sur la loi de Murphy, les allusions fumeuses sur les bêbêtes soit disant dangereuses en Guyane, et autres clichés habituels lorsqu'un beau-fils reçoit ses beaux-parents,

et vous avez raison !!!

Bon, blague à part, c'est génial de les revoir à Cayenne (et oui, ils sont déjà venus), et ça va mettre des remous dans notre vie un peu sage.
J'ai de la chance, je les aime beaucoup et j'ai la faiblesse de croire que c'est réciproque.
Quoiqu'il en soit, je n'ai pas fini de vous parler d'eux car les jours qui viennent vont être palpitants, à suivre...

Et une petite photo de leur précédent voyage, devinez qui tourne le dos...

ptit_pere

PS : Je pars 2 jours en Martinique (pour le boulot !), rendez-vous vendredi... kan chat pa la, souri ka baye bal...

Posté par tillou à 18:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 mars 2006

C'est pas génial ça ?

cez_pour_tillou

Cez, la dynamique Cez, nous a fait ce super cadeau. Quel talent ! Dès que Guillaume nous aura rejoint cet été, je fais la photo et vous verrez pourquoi je l'affirme. Au fait, comment a t'elle pu savoir pour ma langue (j'arrive à me toucher le nez, âmes sensibles s'abstenir !!!) ???
Cez et son fils Hugo vont faire le tour du monde et nous racontent leurs préparatifs ; entre coups de gueule et coups de cafard, de dessins en photos, on devient vite complices de cette grande aventure et on se prend à rêver avec eux de ces destinations lointaines.
Suivez les Zèbres ...

Posté par tillou à 04:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 mars 2006

Les belles histoires de tante Virginie...

Iles du salut ou îles du diable ?

Tout dépend de quelle époque on parle, mais aujourd’hui ce sont celles du salut, au nombre de trois « Royale » « Saint Joseph » « le Diable ». Je ne me lancerai pas dans leur histoire, beaucoup l’ont parfaitement fait avant moi (entre autres le livre de Guy Delabergerie, il reflète bien la singularité de ces lieux).

Pour ma part, fidèle à notre philosophie  « bon enfant », je vous raconte notre première…

Dimanche de septembre, tout le monde est rentré, boulot/école, sauf moi…veinarde, et je m’emploie comme d’habitude à ce que les WE ne soient pas inactifs. Donc départ pour Kourou où j’ai réservé des places sur un catamaran. Génial, nous allons passer la journée sur le bateau et sur les îles par un temps superbe, je le sens bien, même si certains prédisent qu’il va pleuvoir (Bouh les tristes…) ! Je reste optimiste, l’avenir me donnera raison une fois de plus (hein ! mon chéri…).

Nous arrivons au lieu de rendez vous fixé, Pascal et moi, Arthur, Lucille et Pomme (notre chienne de  4 mois alors qu’il n’est pas question de laisser seule).

Ca se corse, comme souvent pour les départs…

On finira par s’habituer c’est sûr, mais en attendant personne, ni cabane, ni maison, ni âme qui vive, une chance il y ait bien des bateaux sur l’eau !

salut1

Pas d’affolement il suffit sûrement de patienter un peu pour que tout s’éclaire. En effet au bout du quart d’heure d’attente réglementaire en Guyane, une camionnette arrive, enregistre nos noms et nos paiements. Arrive notre skipper, cool, tout baigne, on embarque.

Et là c’est comme dans les films : Il fait beau, de belles filles en maillot de bain (nous…), la mer, les oiseaux et du planteur à volonté.

salut2

Au programme de la journée, un premier arrêt sur l’île St. Joseph ou nous pique-niquerons, puis direction île Royale et départ prévu à 17h00.

Les enfants sautent du catamaran pour rejoindre l’île à la nage, nous préférons prendre Pomme et la glacière dans le zodiaque. En fait, l’eau n’est pas aussi claire que ce que l’on a bien voulu me dire, je n’ai pas pied bien entendu, et j’ai peur de ce qu’il peut bien avoir sous l’eau !

Nous voici sur St Joseph, superbe, sauvage, nous nous dirigeons vers la plage. Un détail que notre entourage a omis de préciser c’est qu’il n’y a pas de véritables plages où l’on se baigne aisément, en tout cas à marée haute, faites attention.

En effet, curieusement, ce jour là personne ne se baigne, mais Arthur et moi avons chaud et la mer nous tend les bras, alors nous allons faire preuve de bravoure.

D’accord il faut d’abord marcher sur des  rochers hyper glissants et du coup très dangereux, mais qu’à cela ne tienne, Arthur se jette à l’eau en premier, et quand je m’apprête à faire de même, une vague plus forte que les autres me rabat le derrière au milieu des rochers, pas de casse mais un belle frayeur.

C’est alors que je réalise ma bêtise, mère inconsciente ! Les vagues sont véritablement puissantes et le courant très fort, je prends panique en voyant Arthur dans l’eau, lui somme de revenir, il commence bien entendu par me traiter de mère poule mais s’aperçoit vite que son arrivée sur le bord n’est pas si simple.

Après ces émotions nous nous calons le plus confortablement possible au creux des rochers, Lucille nous a rejoint, et nous attendons que les vagues viennent nous fouetter le visage et le corps, massage garanti !

Mais au fait qui dit rocher au bord de la mer, dit probabilité de crabes, de poulpes ou que sais-je encore ? Viiiiite les enfants il est l’heure d’aller manger, votre père doit avoir faim !!!

Tandis que nous nous délectons avec notre pique-nique, nous découvrons Pomme à l’assaut d’une noix de coco… à force de patience elle l’a nettoyée en deux temps trois mouvements, elle s’est régalée, surprenant !

Petite sieste bien méritée, et nous voici partis à la découverte de l’île :

Cimetière des surveillants, quartier disciplinaire, couloir des cages des condamnés, dortoirs… Le tout laissé à l’abandon, la végétation reprenant le dessus petit à petit au milieu de ces bâtiments encore si « présents », avec leur histoire si proche et tellement incroyable de cruauté et de honte.

salut3

Oui il faut regarder ce qu’a été cette réalité en face, mais bon sang, que ça fait froid dans le dos, un sentiment de malaise s’installe, nous rejoignons le point de rendez vous par un chemin magnifique en bord de mer, je ne peux pas m’empêcher de penser à ceux qu’il l’ont défriché, aplani et foulé avant nous, quel absurdité.

salut41

Re-bateau direction « Royale ». A peine quelques minutes et nous voici sur cette deuxième île qui offre des points de vue superbes sur les deux autres. Nous attaquons le chemin par la droite, histoire de ne pas se mêler au plus grand nombre qui se dirige de l’autre côté. Nous sommes un peu sauvages, vous-ai-je déjà prévenu ?

Nous avons alors la chance d’assister à un bal de tortues qui, tour à tour viennent sortir la tête de l’eau comme si elles venaient voir à quoi on ressemble, puis replongent dans leur univers marin, je suis émerveillée, mais tout le monde m’attend, en route !

Nous longeons des ateliers, un abattoir, la piscine des bagnards… Le tout au fil d’une légère bise, d’un soleil généreux et de paysages de toute beauté. Nous nous dirigeons vers le haut, en chemin rencontre avec des singes, super ils viennent manger notre goûter dans nos mains, du coup plus personne n’a faim on resterait des heures à les observer.

salut51

Peut être parce que nous pressentons que la prochaine découverte n’est pas du même style : cellules, pénitencier, hôpital, quartier des surveillants transformés en « bungalow » rustique accueillant les gens venus passer un WE de farniente.

En ce qui me concerne, pas la peine de me faire cette surprise un jour, cela ne me dit rien du tout de dormir ici ! A la limite sur la plage en hamac et encore… J’ai vraiment du mal à profiter pleinement de ces lieux qui pourraient être idylliques si ce n’est toute l’horreur qui les a habitée.
(« C’est l’enfer au paradis… » Albert LONDRES – …de pascal)

En attendant nous croisons énormément d’agoutis, qui ne sont pour moi que de gros rats haut sur pattes qui feraient bien mieux d’être plus sauvages histoire que je ne les remarque pas !!!

C’est vrai quoi ! Je préfère de beaucoup ces magnifiques perroquets d’un vert si vifs que nous les avons presque loupés dans l’arbre…

Mais il était écrit que notre ballade serait ponctuée de douches froides et de douches chaudes, nous sommes devant le cimetière des enfants, no comment…

De la troisième île, du diable*, nous ne verrons que la maison et le banc de Dreyfus ainsi que l’endroit ou arrivait le treuil pour le ravitaillement.

salut6

C’est l’heure du départ, nous sommes prêts, mais pas de catamaran à l’horizon, en fait on n’est même plus surpris ! Qu’importe, il fait bon, la lumière tombe et les couleurs deviennent encore plus belles, les urubus** volent au dessus de nos têtes, les tortues sont toujours au rendez vous tout est réuni pour nous faire patienter dans de bonnes conditions, et heureusement car ce n’est qu’au bout d’une heure, peut être deux, que le bateau vient nous chercher.

salut7

On pourrait penser que nous sommes très impatients***, et curieusement il n’en est rien si ce n’est quelques inquiétudes des enfants qui ont école de bonne heure le lendemain.

Non seulement, nous sommes calmes, mais maintenant ravis car notre retour s’effectue au clair de lune avec des cieux remplis d’étoiles, on voit la voie lactée, la lune (pas dans le sens habituel, nous sommes proches de l’équateur !). Que demande le peuple ? Un planteur ? pas de panique le voici qui « court », elle est pas belle la vie ?

salut81

Retour de rêve, inoubliable.

Nous prenons congés de nos skippers, les remerciant de leur retard et direction la maison avec une halte au premier petit lolo**** : Super madras***** pour tout le monde, ça ouvre l’appétit les ballades nocturnes !

Curieuse journée où se sont mêlés splendeur et horreur, à ne pas rater quoiqu’il en soit, c’est beau, c’est grave, et important.

Comme d’hab, je tiens les adresses et renseignements à votre disposition… Biz

*   L’île est interdite d’accès.

** Charognard commun en Guyane, moche à terre, mais excellent voilier

*** Notion très « métro » que l’on est obligé d’oublier rapidement sous cette latitude !

**** Baraque à sandwiches

***** Z’avez qu’à venir !!!

Posté par tillou à 17:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 mars 2006

Dure journée...

...en perspective...

Virginie est malade (une dengue, heureusement peu virulente), et a mal partout ! Bon, elle va m'en vouloir, mais elle n'a pas la maladie facile en général et nous nous faisons tout petit en attendant que ça passe !!!
Je désespère de faire de belles photos avec ce temps gris que nous avons, et les enfants n'en décoincent pas une depuis ce matin... Et je ne parle pas du boulot !!!
Bref, petite rubrique ce matin et photos de jours meilleurs !!!

Lucille à Saint Laurent du Maroni

st_laurent1

Les frangins

frangins

Ariane V en décembre 2004 (de la plage de Kourou)

ariane

Posté par tillou à 08:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]